• Sébastien G.

ITADAKIMASU & GOCHISÔSAMADESHITA

Mis à jour : janv. 5

Connaissez-vous les expressions japonaises « Itadakimasu » いただきます (en kanji : 頂きます) et « Gochisôsama deshita » ごちそうさまでした (en kanji : ご馳走様でした) ?


Itadakimasu Gochisôsamadeshita Geisha avec des baguettes Estampe d'UTAGAWA Kuniyoshi 歌川 国芳
Estampe d'UTAGAWA Kuniyoshi 歌川 国芳

Ce sont des basiques de la culture et des bonnes manières à table de l’archipel japonais. L’une s’utilise en début et l’autre en fin de repas pour exprimer sa reconnaissance et montrer que l’on apprécie les aliments qui ont été préparés à l’occasion d’un repas.


« Itadakamisu » que l’on utilise une fois que les plats ont été déposés devant soi, est trop souvent traduit en Français par « bon appétit ». En fait, cette expression ne s’adresse pas à celui qui va manger le repas. Elle implique une notion de respect et de reconnaissance vis-à-vis de celui qui a préparé les aliments, du travail de préparation réalisé et de la nourriture elle-même. En Français, elle correspondrait plutôt à une sorte de « merci pour ce repas » ou, encore à une sorte de « thank you for cooking » anglais.


Il est probable que cette expression tire ses origines de l’habitude bouddhiste de remercier tous les éléments vivants qui auront permis de préparer le repas. Dans les faits, la langue japonaise et sa syntaxe elliptique ne permettent pas d’identifier clairement qui est le sujet de ce remerciement… Il est communément admis que pendant la période de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945), c’est l’Empereur qui était remercié…


« Gochisôsama deshita » (que l’on peut parfois raccourcir en « Gochisôsama » dans les situations les moins formelles), est également une marque de gratitude vis-à-vis de celui qui aura fait la cuisine. Elle se dit en toute fin de repas. Traduite littéralement, cette expression ferait allusion à la précipitation, aux vas et viens en cuisine et aux efforts accomplis par le cuisinier… Par extension le terme Gochisô est très souvent utilisé pour faire allusion au « festin » … Un équivalent en Français serait donc « merci de la peine que vous vous êtes donnée » ou, par extension, « merci de ce festin ».


« Itadakamisu » et « Gochisôsama deshita » sont donc 2 formules de politesse que les Japonais utilisent afin d’exprimer des remerciements et un sentiment de gratitude pour la nourriture qui a été préparée et/ou celui qui l’a faite. Ces expressions toutes faites datent des années 1940 et se sont diffusées grâce à l’école. Avant ça, il semble qu’il n’y ait pas eu de paroles particulières, même s’il arrivait dans certaines familles qu’en début et fin de repas, on joigne silencieusement les mains comme c’est le cas lors de certaines prières bouddhiques.

De nos jours, il est d’usage au Japon de les employer aussi bien chez soi qu’au restaurant.

SG

#dujapondanslacuisine #djpdlc #coutume #tradition #itadakimasu #gochisosama #ごちそうさま #いただきます #mangerjaponais #histoire #politesse #etiquette

203 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout